Logos Multilingual Portal

Select Language



Paul Gauguin (1848 - 1903)      

Né en 1848, Paul Gauguin s'embarque evec sa famille pour le Pérou, où il passe ses premières années d'enfance avant de rejoindrer la France à l'âge de 7 ans. A 17 ans, il embarque comme pilotin sur un trois-mâts en partance pour l'Amérique du Sud puis s'engage dans la marine; pendant 5 ans, il court les mers et les ports.
Démobilisé en 1871, il arrive à Paris, sans famille, sans métier, sans argent. Son tuteur, Gustave Arosa, le fait entrer chez l'agent de change Bertin. Arosa est un amateur d'art, collectionneur avisé qui s'intéressent aux impressionnistes et fait partager à Gauguin sa passion pour la peinture.
Paul Gauguin épouse une jeune Danoise en séjour à Paris, Mette Gad, et connaît une période de prospérité; cinq enfants naissent, il joue à la Bourse et commence une collection de tableaux contemporains.
Il rencontre Pissaro qui l'encourage à la peinture et il passe ses loisirs à peindre sur le motif à Saint-Cloud ou Pontoise, à coté de son maître ou en compagnie de Shuffenecker.
De plus en plus, il se consacre à l'art, fréquente le cénacle de la Nouvelle Athènes et expose avec les impressionnistes en 1881 et 1882.
En 1883, la crise économique est l'occasion pour lui d'abandonner la finance et de se vouer totalement à sa peinture; il part à Rouen sur les traces de Pissaro mais, bientôt sans ressources, la famille Gauguin doit partir pour le Danemark. A Copenhague sa belle-famille lui est hostile et il n'arrive pas à gagner sa vie; aussi il repart à Paris en 1885 et commence alors une vie itinérante proche de la misère.
Arrivé à Pont-Aven l'été 1886, il loge à la pension Gloanec où il fait figure d'artiste révolutionnaire au milieu du groupe des habitués. Son désir d'exotisme le pousse à partir avec Laval pour Panama, puis la Martinique, mais la maladie l'oblige à rentrer en France en 1887.
Gauguin rejoint Pont-Aven en 1888, il travaille avec Emile Bernard et l'émulation aidant, son évolution vers la synthèse et le symbolisme s'accentue.
Il fait un séjour chez Vincent Van Gogh à Arles et rentre à Paris après l'altercation qui se termine par l'oreille coupée de Van Gogh.
De retour à Pont-Aven en 1886, Gauguin s'installe ensuite au Pouldu dans l'auberge de Marie Henry en compagnie de Meyer, de Hann, Filiger et Serusier. Il a gardé sa nostalgie des pays lointains et se décide à partir pour Tahiti en 1891; il reviendra en 1893 pour organiser une exposition sans grand succès. Aussi, après un dernier séjour à pont-Aven en 1894, il s'embarque à nouveau pour Tahiti après avoir vendu ses oeuvres aux enchères. Là-bas, en lutte à des vexations administratives, démuni, il traverse une période difficile et tente de se suicider. Il quitte Tahiti pour les Marquises en 1901; il croit avoir trouvé le paradis qu'il cherche en débarquant à Atuana.
Epuisé, exposé aux tracasseries à cause de son acharnement à défendre les indigènes, il meurt dans sa case le 8 mai 1903.
Gauguin a su pressentir l'avenir et préparer les voies de la peinture moderne; avec lui, la peinture change radicalement d'objet: au lieu d'avoir pour tâche le description du monde extérieur, elle se tourne vers le monde intérieur de l'artiste.

anans à tut, l\'emossion! Mach apress la comprension!